Le jardin potager en décembre

Que peut-on bien faire au jardin potager en décembre ? Généralement, pas grand chose... Le froid s'installe et le gel peut être sévère. Et puis normalement, à cette saison, on laisse la terre tranquille. On a bien pris soin de couvrir son sol en novembre, mais on peut vérifier que tous les paillages sont bien en place, et les renforcer un peu si besoin.

On peut quand même anticiper un peu les récoltes de l'hiver en mettant une bonne couche de paille aux pieds des poireaux. En effet, en cas de gel important,  pour pouvoir les récolter, il faut pouvoir planter sa fourche à bêcher. Ce bon paillage devrait permettre d'éviter que le sol ne gèle trop et permettre ainsi la récolte. On surveillera aussi ce qu'on a laissé en terre : les carottes, les navets, les céleris. Les froids sévères peuvent les abîmer, alors là aussi, paillage ou voile d'hivernage peuvent s'avérer utiles. Et bien sûr, on sera attentif aux mulots, qui eux aussi cherchent de la nourriture en hiver. A la moindre attaque, il faudra tout arracher et stocker en caisses, sinon, ces charmantes mais voraces petites bêtes ne vous laisseront rien !

Le potager du Jardin d'épices

Pour planter plus au m2, arrondissez vos parcelles ! Photo du potager du Jardin d'épices, sud 77

Plan du jardin et optimisation

C'est toujours utile de faire un plan du potager. Cela va vous permettre de bien en utiliser toutes les ressources. Décembre, c'est le bon moment pour ça. On a pas la tête dans le guidon, on peut se poser, faire le bilan de l'année écoulée et bien préparer la saison qui vient.

Il y a deux aspects du jardin qui sont assez rarement utilisés, mais qu'on aime bien en permaculture, il s'agit des bordures et de la verticalité. Le bon usage de ces deux aspects négligés du jardin va vous permettre de cultiver plus de choses en utilisant au maximum les potentialités de votre jardin.

Les bordures

En permaculture, on aime bien les arrondis, plutôt que les lignes droites, surtout quand on dispose de petits espaces. On appelle ça "l'effet bordure". Cela vient de l'observation de la nature ou les bordures (ou les lisières, les cours d'eau...), ne sont jamais linéaires, mais toujours courbes, arrondies, méandreuses... dès que c'est trop droit, vous êtes sûr qu'il y a la main de l'homme derrière. Au jardin, les arrondis permettent de planter plus de choses que quand c'est linéaire. D'où les spirales aromatiques, les keyhole gardens, etc.

Donc, si votre jardin est petit, arrondissez les angles ! Oubliez les parcelles en carrés ou en rectangles, et arrondissez, sinuez... Bien sûr, pensez à l'entretien. S'il faut tondre les allées, pensez aux passages et aux manœuvres avec la tondeuse. Le principe de l'arrondi, c'est aussi celui qu'on utilise quand on fait des buttes : avec l'arrondi de la butte, on peut cultiver plus au mètre carré que si la parcelle est plate. C'est un des avantages de la butte en permaculture (qui a par ailleurs bien d'autres inconvénients, mais cela fera l'objet d'un prochain article).

Les verticalités

Souvent, le jardin potager traditionnel ne se déploie qu'à l'horizontal. Il est pourtant une dimension très intéressante, qui permet de cultiver beaucoup de choses. Cette dimension, c'est la dimension verticale. Tout juste est-elle utilisée pour les haricots grimpants ou les petits pois. Dans votre jardin, utilisez la systématiquement, pour gagner de la place, et donner de la hauteur.

Petit tuyau pour les graines 

En cette période de préparation de commandes de graines, voici un petit tuyau, pour les jardiniers d'Île de France.

Aubergines et poivrons ne sont pas toujours évidents à réussir en Île de France. Même si parfois ils poussent plutôt bien, les récoltes ne sont pas toujours au RDV et on ne récolte pas grand chose. Pour nos régions, les aubergines à grappes ou à petits fruits sont bien plus intéressantes que les aubergines à fruits uniques. Laissez donc tomber les Barbentane et autres aubergines à gros fruits, bien plus adaptées pour le sud, et choisissez les aubergines comme Pusa Purple, Little fingers, Thaï Lavender ou Blanche ronde à oeufs. Thaï lavender donnent des fruits de la taille d'une tomate cerise, en grande quantité. La blanche ronde à œufs  donne des fruits gros comme des œufs de poules, eux aussi en quantité abondantes.

Pour les poivrons, choisissez sans conteste le poivron doux long des Landes. Ses fruits ressemblent à s'y méprendre à des piments, mais ils sont doux et surtout très abondants.

Jardin d'Alliances Fertiles

Mélange maïs, tournesol et courges , jardin d'Alliances Fertiles à Torcy

Votre jardin potager n'en sera que plus exubérant, esthétique et... productif ! Cette dimension verticale se retrouve dans la culture des 3 sœurs, ou milpa. Cette technique traditionnelle nous vient d'Amérique. Sur les maïs, on faisait grimper des haricots, complémentaires du maïs. Et aux pieds, pour garder le frais, on faisait pousser des courges. Ainsi, sur un espace restreint, on cultivait trois plantes en utilisant toutes les dimensions. Si vous souhaitez en savoir plus sur la milpa, vous pouvez vous référer à cet article, en cliquant ici.

Ainsi, dans votre plan du jardin, pensez y et intégrez cette dimension verticale.

Que pouvez-vous faire pousser comme ça ?

Et bien du maïs (doux ou à popcorn) avec des haricots grimpants. Vous pouvez aussi installer au jardin des treillages tout simple à faire : des piquets solides, de 1,50 à 1,80m, entre lesquels vous fixez du grillage à mouton par exemple (très solide). Sur ce treillage, vous faites grimper des petits pois à rame au printemps. Pendant que la récolte battra son plein, mi-mai, vous planterez des tomates que vous palisserez le long du treillage, au fur et à mesure de leur croissance. Elles occuperont tout l'espace, quand le temps des petits pois sera passé. Vous pouvez associer aux tomates, des capucines grimpantes, délicieuses (fleurs, feuilles et fruits), elles les protégeront du mildiou.

Vous pouvez bien sûr planter des haricots (les très productifs haricots maïs, par exemple), mais aussi des courges pas trop lourdes, des concombres, des melons, des ignames de Chine, des chayottes, des baselles. Occupées à pousser en hauteur, ces plantes libéreront autant d'espace qui vous sera bien utile pour cultiver bien d'autres choses...

On résume : 
  • sur le terrain, paillez les parcelles vides, si ce n'est pas encore fait.
  • paillez les cultures pour faciliter les récoltes (poireaux, carottes...)
  • surveillez les mulots

Bien au chaud, préparez votre jardin pour la saison prochaine :

  • écumez les catalogues pour préparer vos achats de graines (voir encart "petit tuyau")
  • faites le plan du jardin en prévoyant l'occupation de vos parcelles et les rotations
  • prévoyez d'arrondir les lignes partout où c'est possible
  • prévoyez d'intégrer des treillages pour cultiver en hauteur. Vous pourrez les réutiliser pendant plusieurs années...

Et puisque nous sommes en décembre, pensez aussi à bien vous reposer et à bien profiter des fêtes, car dès janvier, les choses sérieuses commencent au potager !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *