Le jardin potager en janvier

Le potager en janvier, ça ne fait pas rêver ! Il fait souvent froid, gris, la terre est particulièrement boueuse… Pourtant, pour ceux qui ont bien anticipé, il y a encore pas mal de récoltes à faire en ce mois de plein hiver.

On trouve des poireaux, des panais, des rutabagas, des choux frisés, pommés, et de Bruxelles, des radis d’hiver. On peut aussi déterrer quelques topinambours et cueillir de la mâche et des épinards d’hiver. C’est aussi à ce moment qu’on commence à récolter les brocolis d’hivers, ceux que vous aurez plantés à la fin de l’été. En salades, il y a des chicorées, des laitues d’hiver, du cresson de jardin, sous des petits tunnels ou des voiles.

N’oubliez pas : les choux frisés comme les choux de Bruxelles sont bien meilleurs quand ils ont pris de bonnes gelées.

Mais à part des récoltes, on va éviter de trop marcher en dehors des allées pour éviter de compacter la terre bien lourde et compacte à cette saison.

Mais alors, qu’est-ce qu’on peut faire ?

Sur les parcelles qui n’ont encore rien reçu, ne tardez pas à épandre fumier ou compost bien décomposé. Niveau semis en extérieur, cela reste très limité. En fin de mois cependant, s’il ne gèle pas, on peut commencer à mettre les fèves, et les bulbilles d’ail, d’oignons ou d’échalotes.

En intérieur, là, la palette des possibilités est plus vaste. Vous pouvez semer en pots les fèves et les petits pois, que vous repiquerez en terre en février. Cela permettra des récoltes plus hâtives. On peut également lancer quelques radis et salades, des oignons, des poireaux… Pour tout cela bien sûr, il faut de la place et surtout une très bonne exposition pour éviter que les jeunes plants ne filent vers la lumière et s’épuisent avant même d’atteindre le mois de février. Si vous ne bénéficiez pas de bonnes conditions, ce n’est pas grave, attendez les mois de février ou mars, rien ne presse, c’est toujours l’hiver au potager !

Cas des patates douces

Si vous êtes fan de patates douces, vous pouvez commencer dès la mi-janvier à mettre des tubercules en germination. La patate douce peut être lente à émettre ses premières pousses, alors mi-janvier, c’est pas mal. L’autre intérêt de commencer tôt, c’est qu’avec une seule patate douce, vous allez pouvoir obtenir plusieurs pieds. Il vous suffira pour cela de bouturer les tiges que va émettre votre tubercule plongé dans l’eau. Vous couperez les tiges trop longues, et dès que celles-ci auront raciné dans l’eau, vous les rempoterez. Ainsi, en mai, une fois les gelées oubliées, vous aurez plusieurs pieds à replanter dans la terre bien réchauffée de votre potager. Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici.

Une année de salades

On peut les semer toute l’année : les laitues à couper « Red Salad Bowl » ou « Green Salad Bowl » ainsi que le cresson de jardin. Un petit tunnel de culture, un châssis et le tour est joué. Pour les salades à couper, vous pouvez les mettre en germination en caissettes à la maison, et les repiquer en pleine terre sous vos petits tunnels. A condition qu’il ne fasse pas trop froid, elles devraient pousser vite. attention aux limaces cependant…

Comme janvier est encore le mois où on feuillette les catalogues, voici une petite sélection de mes salades préférées, histoire d’en avoir toute l’année. En plus des salades à couper mentionnées ci-dessus, vous pouvez ajouter sur la liste (non exhaustive, mais un article sera consacrée exclusivement aux salades très bientôt) :

  • Semis janvier à septembre : Merveille des 4 saisons
  • Semis janvier, février : Rouge Grenobloise
  • Semis fin mars à fin juin : Grosse blonde paresseuse, Du bon jardinier
  • Semis avril à juin : Sucrine
On résume :
  • Sur le terrain, on continue à pailler ce qui ne l’a pas encore été
  • On évite de piétiner les parcelles
  • Si on aime, on met les patates douces en germination
  • On continue à écumer les catalogues et on prépare ses récoltes, de salades notamment
  • On peut commencer quelques semis en intérieur
  • On prend des forces pour le mois prochain, là, ça va devenir sérieux au potager !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *