Le jardin potager en mars

Le jardin potager redémarre vraiment en mars, avec l’arrivée du printemps. Même si on a commencé dans certaines régions le semis de fèves, ou la plantation d’ail et d’oignons dès février, c’est bien au mois de mars qu’on va commencer à semer toutes sortes de légumes. C’est parti pour une nouvelle saison de jardinage !

Semis au chaud

Le temps des semis au potagerIl peut encore faire assez froid en mars, et même en avril. Aussi, beaucoup de semis vont s’effectuer sous abris, au chaud. Cela va concerner notamment tous les légumes d’été. Poivrons, tomates, aubergines, devront être démarrés à cette période. Pour les aubergines, il est même préférable pour  certaines variétés de les démarrer dès le mois de février. Poivrons et tomates, à partir de mars, voire début avril mais pas au delà, sinon la récolte sera tardive, dans notre région tout du moins.

Le seul souci avec ces semis fait à l’intérieur, c’est le manque de clarté. quand on ne dispose pas d’une serre, ou d’une véranda bien exposée. Si on les sème trop tôt, les plantes vont aller chercher la lumière et s’étioler. Leur reprise au jardin sera très difficile. Si on fait ses semis en intérieur, et qu’on ne dispose pas de conditions optimales, il faudra donc bien gérer la date du semis : pas trop tôt, mais pas trop tard non plus !

Si le temps reste froid, on peut aussi semer des choux en intérieur : de Bruxelles, brocolis à jets, des choux d’été et des choux rouges.

Semis en pleine terre

Petits pois au potagerEn pleine terre, on peut commencer à semer tout plein de choses. On commence doucement en mars un mouvement qui va aller crescendo jusqu’en juin. En semis directs, on peut y aller pour les épinards de printemps, les fèves, les panais, les poireaux, les petits pois, les laitues, les oignons, les choux d’été d’automne, les choux rouges. On peut semer en pleine terre mais avec un abri (petit tunnel ou sous châssis), des betteraves, des carottes, des navets, des radis, de la roquette et bien sûr encore des laitues.

Plantations

On peut encore mettre en place les bulbilles d’oignons, des caïeux d’ail et d’échalotes. On peut aussi planter les asperges, la rhubarbe et les plantes aromatiques.

Il fait bien chaud dans les châssis !

Sol et semis

Si votre potager est paillé, avant de commencé les semis, il faut veiller à bien dégager le paillage quelques jours à l’avance, afin de permettre au sol de se réchauffer. En effet, le paillage agit comme une couverture. Il empêche la terre de se réchauffer aux premiers rayons du soleil printanier. Elle reste froide, et les semis lèvent mal, très mal dans une terre froide (quand ils lèvent). Et puis de toute façon, pour semer, on est bien obligé de dégager le paillage. Quant au paillage que vous enlevez, vous pouvez le composter ou bien le garder dans un coin pour le repositionner dès que les légumes auront atteint une hauteur suffisante pour ne pas être engloutis.

Si vous ne pratiquez pas le paillage, alors il faut trouver le bon créneau pour travailler le sol avant les semis. A cette saison, ce n’est pas évident, car il pleut souvent et la terre est difficile à travailler. Il est préférable d’avoir anticipé et fait un labour ou un bêchage d’automne. A défaut, il faut attendre que la terre réssuit un peu avant de la travailler.

Les sillons où vous venez de déposer vos graines, peuvent aussi être recouverts de terreau. La couleur noire du terreau va emmagasiner la chaleur du soleil et accélérer les levées. Méfiance cependant, les gelées peuvent encore être redoutables. Gardez le voile de croissance à portée de mains si votre jardin est trop exposé, au vent du nord-est notamment.

On résume :
  • On sème en intérieur les légumes d’été qui devront être déjà grands avant la mise en terre en mai : aubergines, poivrons, aubergines
  • au potager, on dégage les paillages pour que le sol se réchauffe avant les premiers semis
  • si le jardin n’est pas paillé, il faut bien préparer la terre avant les semis
  • pour les salades, vous pouvez vous référez à l’article suivant pour en avoir toute l’année : le jardin potager en janvier
  • pour les semis en pleine terre, on peut, si le temps reste froid, prévoir un petit voile de croissance si on n’a pas de tunnel, ni de châssis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *